top of page

L'alchimie végétale


ça fait un petit moment que j'ai annoncé que j'étais appelée par l'alchimie végétale et il me semble utile de clarifier ce qu'il y a derrière ces mots.


Dans mon article précédent, j'ai tenté une présentation de l'alchimie, ce qu'il faut retenir avant tout, c'est que l'alchimie, c'est l'art de la transformation.


L'alchimie végétale, c'est donc un ensemble de procédés et processus qui transforment les plantes. C'est un travail ou un mariage, qui nous conduit à obtenir la quintessence de la plante, ce qu'elle a de plus beau et du plus puissant à nous offrir.


Dans le langage courant le mot alchimie et souvent employé pour dire que quelque chose se passe bien, qu'une relation se passe bien par exemple, et il y a un peu de mystère dans le fait que, justement, ça se passe bien. Et depuis quelque temps, on entend beaucoup parler d'alchimie végétale mais pas toujours au sens alchimique. La plupart du temps cette expression est utilisée pour parler de la transformation des plantes alors que l'alchimie est un ensemble de processus stricts, codifiés, bien particulier.





S'il est possible pour tout le monde, de créer un macérât ou un baume, il est plus délicat de se dire alchimiste car il faut d'abord apprendre, essayer, expérimenter.


La transformation alchimique d'une plante n'est pas seulement un ensemble de processus car c'est aussi l'alchimiste qui se transforme. Sa connexion aux plantes et au grand tout, son état de conscience, son ouverture spirituelle font que ces processus sont alchimiques et non pas seulement chimiques et c'est cela, entre autres, qui donne cette puissance à l'élixir obtenu.


Tout comme la plante, l'alchimiste traverse des transformations. La plante lui montre ses ombres, ses blessures, ses besoins, ses manques afin que tout cela soit transformé.


"Vous commencez votre travail avec une masse confuse, à la fois dans votre esprit et dans votre bocal.

Dans ce chaos premier, vous devez extraire la lumière. En prenant des notes, en étudiant, vous favorisez en vous ce processus d'extraction. Avec les processus de dissolution et d'extraction, votre trame psychique se dénoue.

Pendant que le subtil se sépare de l'épais, pendant que la matière se détricote, un tri s'opère entre l'essentiel et l'accessoire. Votre identité véritable se déleste de scories qui l'alourdissent. Ces résidus qui vous collent à la peau tombent d'eux-mêmes. Savoir extraire des difficultés mêmes, de la vie un ferment de perfection puis les transmuer en forces vives opérant sur les trois plans ( physique, psychique, et spirituel), c'est l'alchimie véritable. " Secrets d'alchimistes - Denis Labouré, Marc Neu - éditions Le lotus et l'éléphant.


Faire une cure d’un élixir alchimique ou prendre quelques gouttes vous amène à vivre ce processus également et chaque plante, bien entendu, vous accompagnera à sa manière.

L’alchimie végétale, c’est avant tout œuvrer avec la nature, la respecter, l’écouter.

Ce sont les plantes qui nous appellent par le rêve, des messages, des images, des odeurs. Si on veut travailler en osmose avec la nature, on ne va que vers les plantes qui se manifestent à nous, on ne prélève que ce qui nous est autorisé. Rien n’est planifié, on suit les cycles des plantes, quand elles sont prêtes, on le sait.

Il existe différentes façons de procéder, plus ou moins complexes, ce qui peut entraîner des guerres de clocher (moi j’ai raison mais non c’est moi !!), pas très alchimiques ...

Ainsi l’alchimie végétale est aussi appelée spagyrie mais pour certains alchimistes, la spagyrie se différencie de l’alchimie végétale.

Au point où j’en suis, j’expérimente, je crée, je suis nourrie par ces transformations, par ces créations et le reste m’importe peu.


Si vous voulez travailler avec les élixirs, ( LIEN BOUTIQUE ) faites confiance à votre intuition ou lisez les descriptifs, ils vous aideront à vous alléger en profondeur, à changer vos pensées, vos croyances, vos peurs et à vous émerveiller sur la beauté de la nature et de la vie.

Il ne faut rien attendre mais plutôt laisser les processus se faire en amenant de la conscience au moment où on prend l’élixir, par exemple, en remerciant la plante pour tout ce qu’elle va apporter.




22 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page