Lettre aux femmes

Dans mon activité, je rencontre un nombre hallucinant de femmes qui ont été abusées, touchées, violées, agressées. Certaines ne le savent pas car elles ont caché tout au fond d’elle même ce qui s’est passé, pour continuer à se lever le matin, pour continuer à rire et à jouer comme toutes les petites filles.

Elles traînent pourtant un mal être, une dépression, une maladie, une immense fatigue sans parfois, comprendre et faire le lien.

Ces femmes sont seules car même si l’ambiance générale nous fait croire que « ça change » et que le comportement des hommes change et que le regard des autres change, dans la réalité, dans l’intimité, ce n’est pas vrai.

Il y a toujours des hommes qui se servent sans demander la permission, des frères, des cousins, des oncles, des pères, des voisins, des enseignants…Cette liste est terrible.

Et ces regards ou ces sous-entendus pour vous faire comprendre que vous avez forcément fait quelque chose pour que ça vous arrive ! (la femme est toujours la grande tentatrice dans notre culture, ne l’oublions pas !) Pendant les consultations, j’ai parfois des ressentis et des images à la limite du supportable.


Il est grand temps, mesdames, mesdemoiselles, de vous occuper de vous !!!

Chouchoutez-vous, n’attendez surtout pas que les autres le fassent. Offrez vous ce qui vous plaît, un beau vêtement, un massage, un ciné, un gâteau, du temps, de l’amour…Donnez-vous de la douceur, arrêtez de vous critiquer, de vous blâmer, de vous juger moche, grosse, idiote, ou que sais-je. Faites vous aider si besoin mais ne restez pas seule en vous disant que « c’est comme ça », « que ça va passer ». ça passe si on s’en occupe, si on s’occupe de soi. Là, oui, vous allez prendre toute votre place et vous allez vous rendre compte que vous n’avez pas besoin d’être en guerre pour ça. Vous allez vous rendre compte que loin d’être une petite chose cassée, vous êtes magnifique !!!!!

#femmes #malêtre #inceste #abus #dépression #viol #agression

© 2018 Patricia Pluvinet. Photo accueil Latifa Messaoudi