Et si on se respectait ?


Dans ma vie, j'ai régulièrement rencontré des gens odieux, méchants, agressifs et cela même au sein des thérapeutes et des coachs.

Si ces rencontres me parlent de moi et de mon regard sur moi, je peux me poser des questions pour essayer de comprendre ce qui se joue mais surtout, je peux et je dois dire NON !

Les gens toxiques, c'est quoi ?

Nous connaissons tous des personnes qui nous mettent de mauvaises humeurs, qui nous épuisent et que nous n'avons pas envie de voir. Rien que d'y penser, plouf, notre énergie fait un plongeon dans les chaussettes !

Et puis, il y a ceux qu'on voit régulièrement, fréquemment même, au travail, dans le voisinage, dans notre quotidien et qui ne ratent pas une occasion de faire une remarque, de lancer un regard désapprobateur, bref, qui vous font comprendre qu'ils ne vous apprécient pas ou que vous n'êtes pas quelqu'un de bien.

Et puis parfois, on se retrouve aussi dans une situation où on compte sur l'autre, on se confie, on attend de l'aide et on se fait envoyer bouler ou incendier.


On ravale notre colère, notre tristesse d'avoir été blessée et beaucoup, beaucoup de gens laissent faire, ne disent rien ou pas grand-chose...


On continue d'aller voir tatie qui nous fatigue avec ses remarques désagréables, jamais un mot gentil, que des reproches !

On continue d'aller chez le même kiné ou médecin, qui nous félicite d'être aussi peu en forme et de tout faire de travers (alors que vous suivez vos traitements, vous vous faites masser, vous faites attention à ce que vous mangez...)


Et vous vous coltinez trop souvent ce collègue ou ce voisin qui ne fait que vous raconter ces mésaventures et médire sur les autres (et sur vous quand vous avez le dos tourné) ou pire qui vous critique parce que, oui, encore !! Vous faites tout de travers ! Tout le monde le sait !

Et vous n'arrivez pas à dire non, merde, stop...


En quoi ça me parle de moi ?

Observons un instant ce qui se passe : on vous critique souvent, on vous rejette, on vous blesse, on ne vous écoute pas, on ne vous aide pas, on vous envoie balader ????

On serait tentée de s'isoler dans une grotte ou d'aller pleurer sous la couette...Le monde est cruel !


Mais, vous, comment vous trouvez-vous ?

Est-ce que vous vous sentez belle, à la hauteur, capable, pleine de belles qualités ???

Ou est-ce qu'à longueur de journées, vous vous auto-critiquez ?

"Je suis trop grosse, trop mince, je suis nulle, je ne sais pas cuisiner, je suis nulle en sport, en informatique, en maths, en cinéma...je suis moche !"


Peut-être même que vos auto-critiques sont pires dans le manque d'objectivité ! "j'ai un sourcil plus épais que l'autre, je suis horrible !!" (alors que personne ne s'en est jamais aperçu !). "je suis incapable de faire des plats traditionnels, qu'est-ce qu'on doit penser de moi ? je suis nulle" (mais qu'est-ce que ça peut faire, vous arrivez à manger quand même, non ???), "je n'arrive pas à courir 3 km, je suis trop nulle !" (mais qu'est-ce que ça peut faire, la marche c'est bien !) "je n'ai pas réussi à faire mon site internet, je suis nulle !!" (vous avez fait des études de web design ?)


Ce que j'essaie de vous dire, c'est que si les gens vous critiquent, vous rejettent et vous blessent, il y a fort à parier que vous vous infligez la même chose !! Non ? Réfléchissez ?


Jusqu'à plus de 40 ans au moins, je faisais 45 kilos et j'étais sans arrêt en train de dire que j'étais grosse, moche et que je devais faire un régime ! Je voyais les réactions des autres qui se disaient "elle est folle" mais moi, je me voyais avec un miroir déformant. (Je n'ai compris leurs réactions que lorsque ma fille a fait 45 kg à 14 ans...)

Question critiques et rejets, j'ai été servie ! j'ai bien pleuré, je me suis sentie humiliée au dernier degré, j'ai reçu beaucoup de critiques totalement fausses d'ailleurs ! C'est fou le nombre de trucs faux qui ont été répandus à mon sujet mais moi-même, je ne me voyais pas telle que j'étais ! Je me racontais n'importe quoi et les "méchants" n'ont fait que me montrer comment moi-même je me considérais, comment je me faisais du mal.




Reconnaître sa valeur

Si vous êtes régulièrement critiquée ou rejetée par les autres, il est grand temps d'apprendre à vous aimer.

1 - la première étape consiste à observer objectivement ce que vous vous racontez à votre sujet. Écoutez la petite voix qui vous critique, notez éventuellement ce qu'elle dit de vous.

2 - ne partez pas du principe que cette petite voix a raison, ne vous laissez pas faire sinon, c'est sûre, elle vous amènera à vous souvenir de cette fois où votre repas était totalement raté, où vous avez fait une bourde en disant ce qu'il ne fallait pas, où vous avez rendu un dossier en retard ou avec des erreurs. Peu importe, nous faisons tous des erreurs, ce n'est pas une raison pour se traiter de sous-merde ! Parce que c'est ce que j'entends souvent, quand j'écoute mes patientes, leur jugement est terrible ("je n'arrive à rien, je rate tout, je suis incapable, je suis une mauvaise mère, mon mari a vraiment du mérite...")

3 - Prenez conscience de tout ce que vous faites bien, de ce que vous réussissez et de tout ce que vous avez réussi dans votre vie même des choses bénignes. En fait, quand c'est facile, on considère ça normal d'y arriver alors que si c'est facile pour vous, ça ne l'est pas pour tout le monde ! Donc notez vos études, dessiner, décorer, faire un gâteau, rassurer, faire des câlins à vos enfants, jouer avec eux, écouter les autres, vous organiser, planter des salades...et si rien de ce que je viens d'écrire fait partie de vos qualités, pas de panique, c'est juste un exemple !

Je sais que j'avance en terrain miné sur ce sujet, il suffit que je donne des exemples pour que vous vous disiez "ah bah, tu vois, même ça, je n'y arrive pas !"

ça me rappelle quand je donnais des cours particuliers, je passais toujours beaucoup de temps au début à discuter avec les enfants, je leur demandais ce qu'ils aimaient, ce qu'ils faisaient en dehors de l'école et je valorisais tout cela. Au lieu d'aborder les cours en se disant que j'étais là parce qu'ils étaient nuls et que les exercices allaient le prouver, ils étaient ravis de me voir parce que je mettais toujours en avant leurs qualités et leurs capacités et ça passait aussi par des exercices qu'ils réussissaient très bien.

Les parents me disaient qu'ils n'avaient jamais vu leur enfant comme ça ! "Il travaille ! C'est fou ! D'habitude, il ne fait rien !"

Ben oui, il y a enfin quelqu'un qui lui montre ses côtés positifs dont il va se servir toute sa vie.

4 - offrez vous des fleurs (ou un sac, une robe, des macarons) pour vous féliciter de tous vos atouts enfin mis à jour !

5 - pardonnez-vous de ne pas les avoir vus plus tôt ! (et là, vous pouvez utiliser Ho


Ho'oponopono qui consiste à se dire "je t'aime, je te remercie, je m'excuse, pardonne-moi" 50 fois par jour s'il le faut !) Vous faites la paix avec vous

6 - dites à la voix rabat-joie "toi, je t'ai à l’œil, ne t'avise pas de dire du mal de moi, on arrête avec ça !"

7 - Et fuyez tout ceux qui vous critiquent et vous fatiguent !!! Osez dire non, osez sortir d'un cabinet si vous n'êtes pas d'accord avec ce que vous entendez ou si ça vous blesse, osez dire que vous n'avez pas le temps pour un nouveau dossier, un bœuf bourguignon ou un Monopoly, osez dire que vous avez besoin d'être seule, d'aller vous balader ou de prendre un bain.


C'est à vous de changer la situation, tant que vous pesterez sur les autres et sur vous, rien ne changera !