Prendre soin de ses yeux


Les yeux sont, évidemment, essentiels dans nos vies et pourtant, nous n’y faisons pas attention sauf quand survient un problème, une douleur, une rougeur, une baisse de l’acuité visuelle.

Cependant, il est possible de faire de la prévention et même de réduire certains symptômes.

Alimentation et eau

Le cristallin baigne dans l’humeur aqueuse d’où il tire sa nourriture. Cette humeur est constituée de 99 % d’eau d’où l’importance d’une bonne hydratation.


On considère qu’il faut boire au moins 8 verres d’eau par jour pour notre corps.

Il faut prendre conscience que cette eau ira aussi alimenter nos yeux.

Les nutriments qu’elle contient et que contient notre alimentation jouent un rôle également.

Le fait de manger beaucoup plus de sucre qu’il y a un siècle, par exemple, serait à l’origine de l’augmentation du nombre de myopie*.

Le taux de myopie, chez les Inuits, a augmenté de 60 % depuis qu’ils se sont mis à une alimentation occidentale.

Par ailleurs, on a constaté qu’au Pakistan, les Hunzas ne subissent pas le vieillissement cellulaire à la même vitesse que nous. Ils ont une très bonne espérance de vie et une très bonne vue même à un âge avancé. Les premières recherches concluent à une qualité de l’eau exceptionnelle sur leur lieu d’habitation.

Foie – intestin

Dans la médecine chinoise et ayurvédique, l’œil est relié au foie. On dit d’ailleurs que si vous avez un problème de vue, c’est du côté du foie qu’il faut chercher !

Le méridien qui apporte l’énergie au foie passe par les yeux et les alimente.

Si votre foie est défaillant, surchargé, cela aura donc des répercussions sur l’état de vos yeux, de vos paupières, vos cils… avec, par exemple, des yeux secs, rouges, des allergies, de la fatigue que nous allons imputer au temps passé sur écran à tort !

D’autre part, quand les intestins deviennent poreux, ils laissent passer dans le sang des substances qui auraient dû être éliminées. Ces toxines circulent alors dans le corps et peuvent être éliminées au niveau des yeux en créant une baisse de la vision. Le cristallin peut s’encrasser, cela conduit alors à la cataracte.

Les yeux et les émotions

Si l’intestin laisse passer des toxines au lieu de les éliminer, on retrouve souvent associé une émotion très intense, difficile à gérer, à digérer ou une accumulation d’émotions très intenses.

De nombreux documents et analyses ont montré le lien entre les émotions et divers symptômes et maladies. Cela est aussi vrai pour les yeux.

L’état de nos yeux donne une indication sur notre façon de voir le monde et notre attitude face à la vie.

Quelqu’un qui a vécu de grandes peurs n’aura pas les mêmes symptômes que quelqu’un qui est constamment frustré ou n’arrive pas à prendre sa place dans sa famille ou son travail.

D’une manière générale, le stress diminue l’acuité visuelle alors que la détente l’améliore.

Toutes les techniques de gestion du stress vont donc nous aider à améliorer notre état général et notre vue : taï chi, qi gong, relaxation, yoga mais aussi hypnose, EMDR…

Dr Bates et yoga des yeux

A la fin du 19ème siècle, un ophtalmologiste new-yorkais, le Dr Bates a mis au point une méthode qui permet d’améliorer sa vue ou de la réguler, « l’éducation naturelle de la vue ».

Par ailleurs, il existe du yoga des yeux qui consiste en une série spécifique d’exercices ainsi que de la relaxation.

Dans les deux cas, on cherche à aider les personnes à se détendre, à calmer l’anxiété, le stress dont nous n’avons pas toujours conscience, tout en travaillant les muscles oculaires et les hémisphères cérébraux.

Ces séances cherchent aussi à installer une détente des yeux, nécessaire pour l’optimisation de la vue.

De nombreuses personnes voient ainsi leurs symptômes s’atténuer voire disparaître au point de ne plus avoir besoin de lunettes…

Pas de secret, comme d’habitude, prendre soin de soi passe par des gestes simples : bien manger, boire suffisamment une eau de qualité, prendre du temps pour soi, pour se poser et faire un minimum d’exercices pour entretenir son corps.

Voici quelques exemples à pratiquer tous les jours pour voir une amélioration :

  1. le palming : mettre les paumes de mains devant les yeux de manière à ne plus voir la lumière. Fermez les yeux et laissez les se détendre dans les orbites, restez ainsi un moment avant d’ouvrir à nouveau les yeux et enlever les mains.

On peut refaire ce geste plusieurs fois de suite. Je vous le conseille après un moment sur écran ou après la lecture. On peut aussi interrompre la lecture pour faire quelques palmings.

Imaginez une ligne verticale droite devant vous et suivez cette ligne des yeux sans bouger la tête. On monte sur inspiration, on descend sur expiration. (plusieurs fois)

même chose avec une ligne horizontale qu’on suit des yeux toujours sans bouger la tête. On cherche la fluidité dans ses deux exercices. Il ne s’agit pas d’aller le plus vite possible d’un bout à l’autre en sautant des tronçons de ligne !

Prenez un livre et lisez entre les lignes : suivez du regard les espaces blancs entre les lignes de gauche à droite comme si vous les lisiez vraiment.

Allumez une bougie à la hauteur de vos yeux. Fixez la puis fermez les yeux et regardez l’image de la bougie. Vous pouvez ouvrir les yeux régulièrement pour regarder à nouveau la bougie et fixer l’image dans votre tête. Cet exercice est considéré comme un nettoyage des yeux

Vous pouvez aussi regarder une fleur de vie (ci-dessous). Je vous conseille de l’imprimer plutôt que de regarder sur l’écran.

Tenez la feuille devant vous et fixez cette image comme si elle était en 3D.

Puis fermez les yeux et continuez de regarder l’image les yeux fermés.


Pour aller plus loin :

Les yeux, messagers de nos émotions – Pascal Barbey – Albin Michel

* des exemples sont extraits de ce livre

une vue parfaite sans lunettes- Dr William H.Bates – Le courrier du livre

Yoga des yeux – Kiran Vyas – Editions Recto-Verseau

#foie #intestin #eau #allergie #rougeur #yeux #vue #santé #symptômes #prévention #vision #paupières #myopie #alimentation #yogadesyeux #émotions #douleur #cristallin #sucre #nutriments

© 2018 Patricia Pluvinet. Photo accueil Latifa Messaoudi