Renouer avec l’enfance

Quand on arrive à l’âge adulte, petit à petit, on quitte la spontanéité de l’enfance. Certains deviennent sérieux tout à coup, dès leur 1er job et assume le quotidien, les contraintes et les obligations. Ils oublient de faire ce qu’ils aiment.

Et si retrouver notre âme d’enfant était la clé pour retrouver la joie ?


Vous vous êtes roulé dans l’herbe quand vous étiez petit. Vous avez sauté dans les flaques, fait une cabane sous un bureau, une table, inventer un jeu avec des cartons…

Pourquoi est-ce qu’à l’âge adulte, on ne fait plus tout ça ? Est-ce que vous vous êtes déjà posé cette question ?

J’ai souvent entendu des adultes dire « ça s’fait pas ! » ou « à mon âge, on fait plus ça ! ».

Et pourquoi ? Il y a un âge pour sauter dans les flaques ? Après c’est interdit ? Mais on risque quoi si on le fait?

D’être ridicule si on nous voit ? De passer pour quelqu’un qui n’est pas adulte, qui est immature, quelqu’un sur qui on ne peut pas compter ?

Sauf que si vous regardez les visages, vous verrez très vite que ceux des enfants sont, en général, ouverts, joyeux, voire même rayonnants alors que ceux des adultes sont fermés, tristes et gris.

Est-ce qu’il n’y aurait pas un lien avec cette spontanéité perdue, ces joies simples qu’on ne s’accorde plus ?

Est-ce que de se faire masser ou faire un bon repas procure autant de joie que les jeux d’enfants ?

Personnellement, je ne crois pas, il y a toujours de la retenue chez l’adulte, de la réflexion. On ne se laisse pas complètement aller alors que les jeux de l’enfant ou plutôt ses réactions spontanées, le mettent dans un état de joie immense et véritable.

Ça vaut la peine d’essayer, non ?

Je vous propose donc, un petit jeu :

Une fois que vous aurez lu cet article, je vous demande de faire quelque chose spontanément, sans réfléchir, quelque chose de l’enfance, quelque chose que vous ne vous autorisez jamais ou très peu.

Ne réfléchissez pas, faites ce qui vient. Sauter, courir, chanter, danser, taper sur des casseroles, peu importe, faites-le.

Puis observez comment vous vous sentez ensuite.

C’est pas de la joie pure, ça ?

#enfance #joie #plaisir

© 2018 Patricia Pluvinet. Photo accueil Latifa Messaoudi