La fumigation


La fumigation est utilisée depuis l'antiquité au moins. Faire brûler des résines ou des plantes est une tradition partagée par de nombreuses cultures que ce soit lors de rites religieux ou pour purifier des objets ou des lieux.


C'est redevenu courant avec la large diffusion d'encens puis, depuis quelque temps, de bâtons de sauge. Je vous propose ici d'en savoir un peu plus sur cette pratique tout en affinant la vôtre si vous en avez envie.


Mais en fait, c'est quoi ?


La fumigation, c'est le fait d'exposer un lieu, une personne ou un objet à de la fumée qui provient de plantes ou de résines.

Apparemment, plus de 400 espèces végétales sont susceptibles de servir pour ce rituel et chaque culture a ses plantes privilégiées en fonction de son environnement.


Et pourquoi cette pratique ?


Cette fumée a toujours eu des objectifs et des fonctions différentes. Elle est utilisée pour nettoyer et purifier un lieu comme la chambre d'un malade ou un hôpital, accompagner un rite religieux, accompagner aussi une méditation, chasser les mauvais esprits ou atteindre des états de conscience modifié. Elle est censée à la fois protéger, en éloignant ce qui pourrait nous causer du tort (comme une maladie ou le mauvais œil), purifier, mais aussi préparer à la rencontre avec Soi ou le divin (que ce soit lors d'une méditation ou lors de rites mortuaires ).

En dehors des traditions, la science a pu démontrer que la fumigation capte des ions positifs. Ces ions sont délétères pour l'homme qui est en meilleur santé dans des endroits où l'atmosphère est riche en ions négatifs comme en montagne ou près de la mer ou de cascades. Ce sont des endroits où nous pouvons constater qu'on respire mieux, on se sent plus en forme et plus reposé aussi. Ce sont des endroits où il y a une énergie particulière, régénérante.

La fumée des plantes a donc cet avantage de capter ces ions qui ne sont pas bons pour notre santé et dont notre air est saturé du fait de notre façon de vivre (peu de végétations, pollution, air non renouvelé dans les habitations).

Par ailleurs, ces fumées ont aussi des propriétés bactéricides mais cela dépend des plantes qui sont consumées. C'est cependant une manière simple et efficace de purifier son intérieur en hiver, par exemple, lorsque de nombreux virus circulent autour de nous et que nous vivons principalement enfermés dans nos maisons.

Il y a encore des endroits en Europe où des rituels, notamment à l'aide de fumigation, sont effectués après le décès d'une personne dans une maison pour aider la personne à "partir" et pour changer l'énergie de la pièce et de la maison.



Quelles plantes utiliser ?


Comme on l'a vu plus haut, la liste est très longue !! Il y a donc de multiples plantes qui peuvent être cueillies pour cette pratique.

Cependant, certaines sont privilégiées. En France, on utilise depuis très longtemps, l'armoise, la sauge, l'hysope, le laurier, la rose, l'angélique, la lavande, le genévrier, le cèdre, le cyprès, le romarin, la sauge, le sureau...


L'armoise (Artemisia vulgaris) protège contre les énergies négatives et purifie. c'est une plante que je n'utilise pas encore, je l'observe, je l’apprivoise car elle m'impressionne mais c'est une plante de base dans les rituels pour repousser les mauvais esprits et se protéger et pour entrer en relation avec les ancêtres.


La sauge habituellement utilisée est Salvia apiana, Artemisia ludoviciana et Artemisia tridentata qui poussent aux États Unis. Il s'agit de plantes sacrées pour les amérindiens et j'ai entendu dire que les plants étaient pillés parce que tout le monde veut son bâton de sauge.

Comme en France, nous avons Salvia officinalis, nous fabriquons nos bâtons avec elle pour des fumigations locales ! Son action est purificatrice, elle est vraiment intéressante après un épisode de maladie. Elle est censée apporter la fécondité aux femmes, la protection mais aussi augmenter la puissance des rituels. Il semble que les celtes l’utilisaient déjà.


La rose est appréciée pour son parfum et sa couleur mais aussi pour sa symbolique. C'est la plante du cœur, de l'amour, elle apporte donc apaisement (après une visite désagréable par exemple ou pour une méditation).


L'angélique (Angelica archangelica) : indiquée pour la méditation car elle renforce notre lien à la terre.


La lavande chasse les mauvais esprits.


Il n'est pas très facile d'obtenir des informations sur les fumées dégagées par les plantes donc je vous conseille de ne pas brûler n'importe quoi, de ne pas vous mettre au-dessus de la fumée et d'être prudent si vous êtes asthmatique ou allergique aux pollens. Aérez, ne restez pas dans cette atmosphère sous prétexte que ça fait plus magique !


Comment procéder ?


La manière la plus simple est d'allumer des feuilles ou l’extrémité d'un bâton de plantes avec une bougie ou une allumette puis de souffler sur les flammes rapidement pour n'avoir que la fumée.

Vous pouvez poser ensuite vos plantes dans un récipient et vous les laissez se consumer doucement.

Vous pouvez aussi faire le tour d'une pièce ou d'une habitation pour amener de la fumée partout si vous voulez un nettoyage. Pour amener la fumée où on le veut, il est d'usage d'utiliser une plume avec laquelle on la dirige.


Pour un rituel, vous pouvez demander l'aide de l'esprit des plantes et de l'esprit du feu.


- Une fois que vous avez allumé votre plante, vous demandez à son esprit de nettoyer et purifier toute votre maison par exemple. Et au lieu de vous balader dans toutes les pièces, vous la laissez faire tout en visualisant les différents lieux qu'elle va "parcourir".

Vous pouvez aussi lui demander de vous aider par rapport à une intention.


- Pour aller plus loin dans la ritualisation de ce moment et apporter une autre dimension à votre fumigation, Je vous conseille d'allumer une bougie. Demandez ensuite à l'esprit du feu de descendre jusqu'à la flamme de votre bougie (vous la verrez peut-être vaciller ou grandir). Puis allumez vos plantes et demandez à l'esprit des plantes et à l'esprit du feu de précéder au nettoyage et à la purification.


Remerciez à la fin de votre rituel ou de votre nettoyage et n'oubliez pas d'éteindre la bougie et les plantes avant de quitter la pièce.




bibliographie

Plantes des celtes - Marylin Brentegani

L'herbier secret des druides - Pascal Lamour

La forza delle erbe - Irene Hager - Alice Hönigschmid - Astrid Schönweger