Plus jamais mal au dos !


En bas du dos, au niveau des lombaires; en haut, au niveau de la nuque ou plutôt vers une omoplate ou encore sur le côté entre la colonne vertébrale et le flanc…

Le mal de dos se manifeste sous différentes formes.

Il est toujours lancinant, douloureux, parfois aigu et même invalidant.

La faute à notre posture debout, paraît-il, qui fait que notre colonne supporte beaucoup de charges et de tensions.

La faute aussi à nos mauvaises postures, debout ou assis : les occidentaux d’une manière générale, sont trop cambrés et quand ils s’assoient, soit ils sont droits comme des I, et très cambrés, soit beaucoup plus fréquemment, ils ressemblent à un pantin au repos, le dos complètement relâché, le pubis en avant, la tête entre les épaules, c’est à dire « avachis ».

Le dos est un point clé, c’est notre structure, notre charpente et il est important de la chouchouter pour ne jamais avoir mal.

Et pour cela, rien de tel que de petits exercices tout simples à effectuer quotidiennement ou le plus souvent possible, que vous soyez sportif ou non !

Quand on a mal, on rechigne à faire des exercices alors que l’immobilité ne fera qu’empirer la situation en installant une rigidité et une peur de se faire mal…

Avec les exercices que je vous propose, vous ne pouvez pas vous faire mal et si vous les faites régulièrement, ils vous apporteront un réel bien être.

Si vous êtes sportif, vous pouvez effectuer les exercices pendant l’échauffement et/ou après la séance pour étirer. Vous éliminez ainsi les tensions qui auraient pu s’installer lors d’efforts ou de « mauvais » mouvements.

EXERCICES

Pour commencer, vous pouvez, tous les matins, faire rouler une balle sous vos pieds. Ce massage de la plante des pieds va aussi agir sur votre colonne vertébrale ! Vous pouvez tester la souplesse de votre dos et de l’arrière des jambes avant et après, vous serez étonné !

Ensuite, allongé au sol, le menton rentré contre la gorge, pour étirer la nuque, vous amenez le menton en direction d’une épaule puis de l’autre doucement, sans laisser partir votre tête en arrière ! Vous allez ainsi masser la nuque tout en l’étirant.

Il est préférable de faire cet exercice allongé, car la position du crâne au sol, permet de maintenir un bon étirement au lieu d’être en hyper extension et de se faire  mal !!!

Toujours dans la même position, les jambes pliées, les pieds posés au sol, vous allez faire des vagues avec votre bassin, en poussant le pubis vers le ciel sur expiration puis vous le laisser repartir en arrière sur inspiration.

Ce mouvement, tout doux, peut être très difficile pour certaines personnes qui ont le bassin bloqué ou qui ne sentent pas leur corps. Il permet d’avoir une meilleure connaissance de son corps tout en étirant le bas du dos.

Pour l’exercice suivant, vous amenez les deux jambes à la poitrine et sur chaque expiration, vous les amenez un peu plus près de la poitrine sans trop tirer.

On peut aussi, sur expiration amener la tête en direction des genoux, s’il n’y a pas de souci au niveau de la nuque.

L’étape suivante consiste à faire le même exercice avec une seule jambe à la poitrine.

L’autre jambe est soit pliée, pied au sol, soit tendue si vous êtes souple.

Le tout est de ne pas travailler en force mais en douceur.


Toujours dans le même type d’exercice, si vous souffrez régulièrement de douleurs type sciatique; vous pouvez, quand vous avez les deux jambes pliées au sol, poser un pied sur le genou opposé, puis vous amenez ce genou à la poitrine en passant vos mains sous le genou.

Vous  étirez  alors toute cette partir hyper contractée du dos et aussi de la fesse !


Toute cette série toute simple va réellement vous faire du bien si vous avez mal à condition d’y aller, encore une fois, en douceur.

Et si vous êtes raide mais sans douleur particulière, vous allez petit à petit vous assouplir.

Vous pouvez aussi, utiliser des outils comme une chaise.


Là encore, la chaise vous aidera à ne pas vous faire mal car, debout ou assis, il y a des chances pour que votre position ne soit pas bonne.

Ici, pour l’exercice de la photo, vous devez avoir le dos bien droit avant de tourner le buste.

Je vous conseille aussi d’acheter un gros ballon qui vous servira de chaise si vous avez mal au dos. Beaucoup plus confortable, vous travaillez constamment la position de votre bassin et de votre dos. Il exerce un véritable massage. La position du bassin est bonne, le dos est moins sollicité.

Ce ballon me paraît indispensable pour les femmes enceintes qui seront bien mieux assises et sans fatigue, sans compter qu’on peut faire beaucoup d’exercices simples et on l’utilise aussi pendant l’accouchement qui est facilité.


UN PEU DE DÉCODAGE

Pensez, si vous avez mal, à l’ostéopathe ou au kiné si la douleur est importante, ou simplement au massage pour « décontracturer », décontracter.

L’arnica est une plante souveraine pour cela, que ce soit en huile ou en gel de massage ou en granules homéopathiques.

Si on veut aller plus loin, j’ai dit, plus haut, que le dos est notre charpente.

Les maux de dos, notamment s’ils sont chroniques, indiquent que notre structure, notre système de croyances est mis à mal.

Ils peuvent aussi montrer que je ne me sens pas assez soutenu.

Et plus simplement, il est fréquent de se faire mal à un moment où on en a marre, où on est fatigué.

Au niveau des lombaires, on évoque la peur car c’est un système de soutien. Cette zone symbolise ma sécurité, ma confiance dans la vie.

Le milieu est en lien avec l’estomac, avec des contraintes, des contrariétés. Il est lié aussi à l’affectif, à la culpabilité.

La nuque peut indiquer une dévalorisation ou une rigidité dans ma vie.

Si vous avez mal, au niveau de l’épaule, quelque chose ou quelqu’un vous empêche d’avancer, de réaliser pleinement vos projets ou même votre vie, c’est à dire d’être vous-même. Vous vous sentez bloqué.

C’est comme si vous essayiez d’avancer avec l’épaule en avant qui initie ce mouvement mais une « main » se place devant votre épaule pour vous en empêcher, vous dire « non, tu n’iras pas plus loin ». Ce conflit et ce mouvement d’avancée en force et de résistance crée des tensions.

Bien sûr, il ne faut pas prendre au pied de la lettre cette analyse. Chaque personne est unique ! Cependant, si vous avez envie de comprendre vos douleurs, ce qu’elles veulent vous dire, vous pouvez puiser dans livre de Jacques Martel, Le grand Dictionnaires des malaises et des maladies, un très bon outil de travail sur soi.

Vous pouvez aussi consulter un kinésiologue qui vous aidera à décoder les messages de votre corps.

Chouchoutez votre dos et vous n’aurez plus jamais mal !

#dos #étirement #malaudos #massage #exercices #arnica

© 2018 Patricia Pluvinet. Photo accueil Latifa Messaoudi